Votre Partenaire Objectif RSO
Accueil
Cabinet
Activités
Actualités
La lettre
Sphère RSO
Nous contacter

Télétravail : des voix s'élèvent pour dénoncer les conditions de travail

2021/02/02 16:32:46, posté par Jean-Gabriel Giraud

Depuis mars dernier, le télétravail plusieurs jours par semaine est devenu la norme pour des millions de salariés. Si cela a permis de développer une pratique qui peinait jusque-là à percer en France, elle a aussi rendu floue la frontière entre vie privée et vie professionnelle. Alors que Jean Castex appelle une nouvelle fois à privilégier le télétravail, de nombreuses voix s’élèvent pour revendiquer le droit à la déconnexion.

Si les outils numériques permettent de travailler presque partout sans perdre de temps, cela peut vite devenir synonyme de "disponibilité permanente", déplorent nombre de ceux qui ont fait l'expérience du "télétravail forcé permanent" depuis le début de la crise sanitaire liée à l'épidémie de Covid-19. Le "droit à la déconnexion" a été introduit dans la loi française en 2017, mais à ce jour, aucune contrainte, ni sanction ne sont prévues.

Pourrait-on alors évoquer des situations "intrusives" ? L'étymologie rappelle que l'intrusion est l'"action de s'introduire illégitimement", "sans invitation, sans droit". On pourrait alors parler d'ingérence, d'agression...

Le sujet est tel que la Commission nationale consultative des droits de l’Homme (CNCDH) s’en est emparé dans une communication sur "les droits fondamentaux des travailleurs pendant l'état d'urgence sanitaire". Elle explique : "Le recours massif au télétravail pose avec une acuité nouvelle la question de la conciliation entre vie privée et vie professionnelle (…)"

Source : Novethic